Rapport de l'officier Carlyle du C.O.P.S.

Aller en bas

Rapport de l'officier Carlyle du C.O.P.S.

Message par SPX Spécial le Sam 12 Mai 2018 - 21:40


Officier Linda Carlyle, participante à deux affaires confiées aux C.O.P.S.




Affaire Brasca - Cambriolage



Monsieur Thomasso Brasca est le propriétaire d'une casse située entre Gardena et Compton.

Le plaignant déclare avoir fermé sa casse la veille entre 22H et 22H30 pour rentrer chez lui. En revenant ce matin, il a vu quelque chose qui n'était pas là la veille : un cube de ferraille, reliquat d’un véhicule passé à la broyeuse, mais dont il ne se rappelle pas avoir traité. Nous allons voir ce fameux cube (1,50m d’arête). Je prends des photos. Difficile d’avoir une idée de la couleur, à cause du fouillis que c’est devenu. On distingue tout de même un peu de vert.

Je lui donne un formulaire pour qu’il obtienne une subvention pour qu’il fasse refaire sa caméra de sécurité, dépourvue de matériel d'enregistrement - cela aurait permis de repérer un suspect. Il garde ma carte, et promet de me rappeler si quelque chose de nouveau en rapport avec cette affaire lui venait.

Résultat de l’analyse de la carcasse : correspond à la voiture empruntée la veille par Madame le Maire, la plaque d’immatriculation concordant. On trouve à l'intérieur un échantillon de sang, celui de Chico Ray. Chico Ray, ethnie Latino, établi à Gardena, arrêté il y a quelques années pour vol à main armée dans une épicerie.

Chico Ray habite chez une certaine Esperanza Reyes, 68 ans, veuve et mère d’un fils unique. L’habitation est en face de la casse, de l’autre côté de l’autoroute. Madame Reyes est inquiète : son fils est parti la veille pour l’hôpital après s’être « blessé », mais n’a plus donné aucune nouvelle depuis. Madame Reyes craint que les fréquentations de Chico lui attirent des ennuis. Je laisse ma carte à Mme Reyes au cas où il y aurait du nouveau, puis nous allons dans l’hôpital principal le plus proche. Pas d’admission au nom de Chico Ray, et le préposé d’accueil ne reconnaît pas l’homme sur la photo. Nous nous résolvons à prospecter par téléphone tous les hôpitaux du quartier, en espérant que l’un d’eux ait enregistré Chico Ray.

Nous finissons par tomber sur le bon hôpital. Chico Ray s’est pris une blessure par balle en pleine poitrine. Le docteur refuse de nous laisser voir le patient, jusqu’à ce que mon binôme, l'officier Sanders, le convainque de nous permettre de lui parler.

Nous mettons Chico Ray en confiance. Il a trouvé la voiture, abandonnée à Gardena, avec les clefs de contact, un peu plus haut que chez lui sur la Main Street (200m de chez lui). Il a fait une virée avec. Après que l'officier Sanders ait promis de ne pas lui créer des ennuis, il a accepté de parler. Il nous donne le lieu précis où il a trouvé la voiture, et ajoute qu’il a voulu s’en servir pour renverser un épicier qui lui avait manifestement « piqué sa nana », un certain Gabrielo Silva. L’épicier s’est défendu à coups de revolver, et Chico Ray a pris la fuite. Il a ensuite filé au plus vite pour balancer la voiture à la casse de Thomasso Brasca, où il est employé.



Affaire Rory - meurtre d’un C.O.P.S. dans l’exercice de ses fonctions



L’enregistrement de la dernière vidéo de service de l’officier Rory montre un suspect. Visage non visible, mais il porte un foulard bleu caractéristique d’un gang. L’officier Wong me demande de faire jouer mes contacts sur le sujet. Renseignement pris auprès de Nicholas « Fun Nick » Johnson, donné en échange d’un allégement de peine pour son cousin, Tyler Clinton, arrêté pour consommation de stupéfiants.

Le foulard est le signe distinctif du Gang des Cuzz, dont le chef reconnu est Bull Salma. Leur quartier général est situé dans un Super Duper Mart désaffecté non loin de la zone industrielle où l’officier Rory a été abattu.

_________________
« À la naissance, on nous donne une étincelle de folie. On n'est rien si on la perd. »
(Robin Williams)
avatar
SPX Spécial

Messages : 1435
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 38
Localisation : Bussy-Saint-Goerges (77)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport de l'officier Carlyle du C.O.P.S.

Message par SPX Spécial le Dim 2 Sep 2018 - 19:35

Assaut sur la supérette / Appréhension d’un suspect


Rejoints par l’officier du C.O.P.S. Gabriele Walsser, nous nous rendons à South Central à 10.00 PM. Nous stationnons le long de la voie rapide à cinq cents mètres de la supérette, dans le quartier résidentiel. Une première utilisation du drone pour repérer les lieux et l’intérieur de la supérette n’est malheureusement pas fructueuse, les issues du bâtiment étant fermées.

Je prends l’initiative de me « grimer » de manière à me mêler à la population locale pour ouvrir l’un des vasistas du Super Duper Mart. Tant de gâchis d’énergie et de jeunesse me met mal à l’aise, mais penser à la mission me permet d’aller de l’avant. En approche de la supérette, je tente une approche discrète, mais je me fais alpaguer par un voyou qui me refuse le droit d’accès. Heureusement, j’arrive à le persuader de me laisser tranquille, mais je suis contrainte de changer d’angle d’approche. Quelques minutes plus tard, j’arrive à l’arrière du bâtiment. Je grimpe sur le toit, et ouvre la fenêtre pour que le drone puisse passer – je dois cependant rester près de la fenêtre pour permettre à l’appareil de sortir, cette fenêtre ne peut pas être bloquée en position ouverte.

Le drone entre, passe une longue minute à observer tout ce qu’il peut, mais malheureusement, il se fait repérer et abattre. Je suis contrainte de filer au plus vite. Je rejoins mes collègues, et on lève les voiles.

L’enregistrement nous permettra de repérer quelques-uns des occupants du squat. Je suggère qu’on les place en garde à vue, histoire qu’on divise les forces en présence. On repère notamment deux grosses têtes :

- Bull Salma
- Mamadou Traoré, ancien Creep, gang rival des Bloods, très dangereux, n’aime pas les femmes.

L’officier Walsser réussit à obtenir inhabituellement rapidement un mandat pour nous permettre de partir en chasse dès cette nuit. C’est toute l’équipe qui se rend directement à l’adresse de Bull Salma, sur deux véhicules du C.O.P.S. L’officier Sanders et moi-même faisons une perquisition. Sommes reçus par Madame Salma, qui ne sait pas où est son fils, bien sûr. Nous faisons une première observation, mais ne voyons rien. Nous faisons alors une fouille plus approfondie. Dans la première chambre, je ne trouve rien de bien intéressant. Madame Salma m’agresse. Je lui demande de se calmer, avec la perspective d’être emmenée au poste si elle n’arrête pas. Comme elle insiste, Sanders lui passe les menottes et va la mettre dans la voiture. Je continue mes recherches, lorsque soudain, un appel de l’officier Cutter : il vient de retrouver le masque de l’officier Rory dans la poubelle ! Et comme si ça ne suffisait pas, un véhicule déboule dans la rue, et cinq individus armés d’armes à feu en sortent, prêts à se battre, Bull Salma et Mamadou Traoré en tête.

Une violente fusillade s’ensuit. L’officier Sanders est rapidement mis à terre. L’officier Walsser encaisse une balle en pleine tête, et tombe également. Mais c’est sans compter l’efficacité des agents du C.O.P.S. L’action est brève, mais violente. Bilan : Mamadou Traoré est mort, les autres sont aussitôt arrêtés, donc quatre en cellules dont Salma et sa mère.

Le capitaine, arrivé avec les renforts, nous félicite. Il annonce solennellement que le masque de Rory appartient désormais à l’officier Cutter.


Disparition du Maire


Le briefing du matin suivant nous met devant le fait accompli ; cela fait vingt-quatre heures que la Maire a disparu. Une photo a été transmise au commissariat : Madame le Maire attachée à une chaise, avec une fenêtre donnant sur Downtown L.A. Vu la hauteur du bâtiment, et l’angle et la distance où l’on voit Downtown, nous pensons que la photo a été prise dans un immeuble à South Central. Avec l’officier Sanders, je vais trouver mon contact, Larry Laughter, un sans domicile fixe habitant le coin. Contre un peu d’argent, il nous emmène dans un endroit qui pourrait se rapprocher du lieu, en tout cas en hauteur et en orientation. La photo pourrait provenir d’un endroit entre El Segundo et Gardena.

Les officiers Cutter et Miller vont eux-mêmes à la pêche aux indices dans les quartiers prisés de la ville.

En recoupant les informations, nous pensons que l’immeuble que nous cherchons se trouve à Gardena. L’officier Sanders rappelle que c’est dans ce quartier qu’habite Chico Ray, le voleur de la voiture. Nous faisons alors une ronde dans Gardena, et pouvons repérer deux immeubles qui pourraient être le bon.

Grâce au talent de bagout de l’officier Cutter, qui se fait passer pour un agent immobilier, nous savons exactement où chercher : le septième étage, appartenant au groupe Weyland. Le capitaine mobilise une petite armée, avec le S.W.A.T. Il nous propose de mener l’assaut, avec de l’équipement du S.W.A.T.

_________________
« À la naissance, on nous donne une étincelle de folie. On n'est rien si on la perd. »
(Robin Williams)
avatar
SPX Spécial

Messages : 1435
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 38
Localisation : Bussy-Saint-Goerges (77)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport de l'officier Carlyle du C.O.P.S.

Message par wingate le Dim 2 Sep 2018 - 23:24

Très bon rapport sur le déroulement de cette occasion ngue nuit et du début de journée qui enchaîne.
avatar
wingate

Messages : 227
Date d'inscription : 28/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport de l'officier Carlyle du C.O.P.S.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum