Praetoria Prima, présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Praetoria Prima, présentation

Message par SPX Spécial le Lun 13 Avr 2015 - 14:38

Ave Caesar ! Investigaturi te Salutant !


Nous sommes en 54 après Jésus Christ. L’Empire Romain, dirigé par Néron, est à son apogée. L’Empereur n’est pas encore le tyran fou que l’Histoire a retenu. Jeune, idéaliste, il a à la charge l’un des empires les plus puissants de tous les temps. Or, ses ennemis sont nombreux, complotant dans l’ombre pour mettre fin prématurément à son règne.

Ave, citoyens de l’Empire des fils de la Louve ! Vous venez de rejoindre la Praetoria Prima, une petite compagnie d’une centaine d’hommes, composée par l’élite des honorables Romains. Le secret de l’existence de cette compagnie est si bien gardé que même l’Empereur ignore qu’elle veille en permanence sur lui. Autrefois gladiateurs, prêtres, médecins, venus des quatre coins de l’Empire, de la Gaule conquise par Jules César il y a cent ans, de l’Egypte, voire de la lointaine Numidie, vous avez prêté allégeance à la Praetoria Prima pour mettre vos compétences au service de notre glorieux Empereur. Votre mission est donc de défendre l’Empire au prix de votre vie, et sans que vos agissement soient connus.


Alea Jacta Est !


Un légionnaire prétorien est défini par trois valeurs : la Virtus, qui rassemble tout le capital physique, la Fides, l’honneur, le respect, et le sens de la justice, et la Pietas, l’esprit du sacrifice envers les dieux, les anciens et la patrie.

Ensuite, il y a les Caractéristiques : Constitution, Dextérité, Charisme, Relationnel, Perception et Esprit.

Enfin, il y a de nombreuses compétences, de l’Archerie à la Vigilance, en passant par l’Intuition, la Médecine, la Rhétorique et la Furtivité.

Et pour finir, on compte trois Facultés : la Défense, l’Influence et la Volonté.

L’ancienne profession d’un légionnaire déterminera ses compétences favorisées. Le livre de base compte cinq fonctions :

- Bellator : combattant exceptionnellement fort
- Emissarus : roublard particulièrement doué
- Medicus : médecin béni par l’esprit d’Hippocrate
- Orator : avocat suffisamment rompu pour convaincre Jules César qu’adopter Brutus fut une bonne idée
- Vates : prêtre protégé par une divinité

Le système de jeu requiert l’utilisation de dés à dix faces. Le meneur de jeu décide d’un seuil de difficulté allant de 1 à 30, la moyenne étant de 12 ou 13, et les joueurs doivent faire un jet de dé approprié : un D10 plus la valeur de la Caractéristique physique ou mentale, plus la compétence utilisée s’il y a lieu. Chacune des caractéristiques est classée sous une des trois valeurs. Le score de cette valeur donne un nombre de D10 supplémentaires à lancer. On ne gardera que le meilleur D10 qu’on ajoutera au score de la valeur.

Les personnages peuvent tenter de réussir une action dans un de leurs domaines de prédilection selon leur profession. On rajoutera alors le niveau de compétence.


Exemple
Arteus est un Emissarius. Il doit forcer une serrure. Son score de Dextérité est de 7, et a la compétence Artisanat à 5. Cela lui fait donc 12. La difficulté de l’action est de 15. Le joueur lance 1D10 auquel il rajoutera 12. L’Artisanat dépend de la Valeur de Pietas. Si Arteus a une Valeur de Pietas de 0 ou 1, il n’aura aucun bonus, mais si sa Pietas est de 2, le joueur lancera deux D10 et gardera le meilleur résultat.

Si le joueur n’a pas de compétence dans le domaine requis, ce sera plus dur, le jet sera « Caractéristique + 1D10 »

Exemple
Eusebios, un Medicus, doit à son tour crocheter une serrure. Très habile, son score de Dextérité est de 8, mais il n’a aucune compétence en Artisanat. Pour atteindre le seuil de difficulté de 15, le joueur lance 1D10 et devra faire au minimum un 7.

Un « 10 » sur ce jet correspond à une réussite critique : on relance le D10 et on ajoute le nouveau résultat au 10. Les réussites critiques peuvent s’accumuler. En revanche, un « 1 » sur le dé renverse la situation : le joueur relancera le dé, et retranchera le nouveau score à son précédent résultat. Notez que dans ce cas, un deuxième « 1 » ne s’additionnera pas, on se contentera de retrancher un point au résultat et c’est tout.

Notez qu’il est impossible de jouer un personnage féminin selon le livre de base. Les femmes n’ont pas leur place dans la Praetoria Prima. J’ai lu quelque part qu’un supplément pouvait éventuellement changer cette règle, mais n’en ayant aucun, je ne peux pas confirmer.

_________________
« À la naissance, on nous donne une étincelle de folie. On n'est rien si on la perd. »
(Robin Williams)
avatar
SPX Spécial

Messages : 1118
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 37
Localisation : Sucy-en-Brie (94)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum