Star Wars, légendes de l'Expansion - Rapports de parties par les joueurs

Aller en bas

Star Wars, légendes de l'Expansion - Rapports de parties par les joueurs

Message par SPX Spécial le Dim 19 Avr 2015 - 21:49

Salutations,

Ici, j'invite les joueurs à écrire un résumé d'une aventure qu'ils viendraient de vivre. Un résumé vaudra à son auteur des points de personnage supplémentaires, de un à trois selon la qualité de l'écriture.

_________________
« À la naissance, on nous donne une étincelle de folie. On n'est rien si on la perd. »
(Robin Williams)
avatar
SPX Spécial

Messages : 1545
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 38
Localisation : Bussy-Saint-Goerges (77)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Star Wars, légendes de l'Expansion - Rapports de parties par les joueurs

Message par Madjak le Lun 20 Avr 2015 - 15:42

Partie du 19 avril : "La disparition de Maître Koumé"


Extrait du journal du parcours initiatique du Jedi Mineur Slee Krin



Académie d’Ossus.
Suite aux récents événements de trahison, la Padawan Taarma, dont le Maître est directement impliqué, doit se faire discrète.


Le Conseil de l‘Ordre des Chevaliers Jedi décide de l’éloigner de l’Académie pour un temps en l’envoyant dans le secteur Tapani.
Son frère Rush l’accompagnera.


Ils ont l’air inséparables… J’espère que l’attachement que ces deux-là se portent n’interfèrera pas dans leurs décisions en leur faisant prendre des risques. Le Code des Jedi proscrit ne genre d’attachement justement pour ça. Le secteur Tapani est réputé dangereux et trois Padawans seuls sans encadrement peuvent prendre de mauvaises décisions par manque d’expérience.
Heureusement sur place, Maître Koume nous prendra sous son aile pour nous guider.


Tott Doneetra me remet d’ailleurs une carte mémorielle avec un message pour Sir Koume avec les instructions du Conseil pour cette mission.


Nous sommes chargés de surveiller les Maisons nobles qui dirigent la planète Procopia et de représenter l’Ordre Jedi sur place.
Mon clan, celui des Ombres, m’assigne une couverture pour pouvoir rester discret sur place et repérer les actions suspectes liées au coté Obscur. Je serais un prospecteur de la société Core Galaxy System envoyé dans le secteur Tapani pour sonder les besoins en matière de transports spatiaux. Explorer de nouvelles routes commerciales et éventuellement prendre contact pour des accords commerciaux.

Ce qu’on nous apprend avant le départ est que certains membres de la Maison Pelagia sont sensibles à la Force mais cette Maison reste neutre. La maison Cadriaan soutient la République. La maison Melantha semble avoir fait allégeance aux Siths.
Nous embarquons à bord d’un cargo de voyageurs pour un voyage de deux semaines. Nous sommes installés dans des cabines vétustes près de la salle des machines. Un excellent entrainement pour s’habituer à vivre dans des conditions spartiates. Le voyage se déroule sans encombre jusqu’à cette nuit où je suis réveillé en sursaut par un bruit à l’extérieur de ma cabine dans le couloir. J’entends le bruit d’un sabre laser en mouvement.  Je tends l’oreille à la porte… Et là j’entends le fougueux Rush, en bon apprenti Battle Master, qui se rue hors de sa cabine avec son sabre à la main, suivi de près par sa sœur. Je n’ai pas le choix, je sors à mon tour de ma cabine…
Et là… nous ne sommes plus à bord du cargo voyageur, mais sur une plaque métallique flottant au dessus d’une planète dont la géographie mêle jungle et désert. Nous assistons en dessous à un combat épique entre une centaine de chevaliers Jedi et des Siths ! Nous courrons pour rejoindre le combat quand tout d’un coup, une masse métallique énorme apparaît dans le ciel… en son centre, des éclairs jaillissent et une ouverture se créée, commençant à aspirer tout ce qui se trouve autour, comme un gigantesque trou noir… Les corps des combattants aussi se disloquent et sont inexorablement attirés par la structure de la mort…



L’aspiration touche à notre tour mes compagnons et moi même et je sens chaque molécule de mon corps de désagréger et quitter mon corps… la distorsion s’étend à tous mes muscles… je sens mes os se briser, et dans un hurlement de douleur je me réveille en sueur dans ma cabine à bord du cargo voyager !

Ce n’était qu’un cauchemar… Non c’était plus que ça… je ressens un trouble profond dans la Force. Je rejoins Rush et Taarma dans leur cabine. Ils ont senti la même chose. Le cauchemar est devenu réalité… cet événement est bel et bien arrivé… cette chose a tué tous les chevaliers Jedi… je ressens une profonde tristesse qui m’envahit. On m’a pourtant appris à l’Académie à gérer mes émotions… Mon Maître Arca Jeth me répétait souvent « Mon jeune Padawan, tu dois savoir lâcher prise. Reste aligné avec la Force. N’oublie jamais que ce sont tes pensées qui déterminent tes émotions, que tes émotions entrainent tes comportements, que tes comportements entrainent tes attitudes… des attitudes naissent les habitudes… les habitudes déterminent ton destin »


Mais là c’en est trop, je ne peux pas lutter contre mes pensées qui défilent à toute vitesse… je ne suis pas encore assez expérimenté, pas assez fort…
Arrivé à l’astrobase de ravitaillement en plein milieu du système de l’expansion, à mi-chemin de Procopia, les informations qui défilent en continu sur les écrans de la base nous confirment notre funeste pressentiment. A la frontière galactique, dans le secteur de Kathol, un curieux phénomène encore inexpliqué a fait disparaître ce secteur sur plusieurs parsecs. Ce que nous avons ressenti la veille était bel et bien une vision de la Force.

Huit jours plus tard, nous atterrissons finalement  sur Procopia où nous sommes accueillis par le Colonel Titus Parrick.


Alors que nous demandons où rejoindre Sir Koume, le colonel nous apprend qu’il n’a pas donné signe de vie depuis une semaine. Il devait se rendre dans les jardins d’Alaphoe pour une mission de médiation à propos d’un accord commercial entre les maisons Callipsa et Barnaba mais il n’est jamais arrivé. Au cours de cette réunion, les représentants des deux familles, respectivement, le vicomte Hazel Ewing et le baron Hieronymus Zorn ont été assassinés par un tireur d’élite à l’aide d’aiguilles empoisonnées. Le colonel nous dit qu’avec les émeutes actuelles provoquées par le groupe des révolutionnaires du Réseau pour l'Egalité des Citoyens, il n’a pas eu encore le temps d’enquêter sur la disparition de Sir Koume.
Mes compagnons et moi nous rendons immédiatement à son hôtel l’Astra Bleuis abord du speeder mis à notre disposition par le colonel. Sur place, nous apprenons que Sir Koume a loué un speeder la semaine dernière et la géolocalisation laisse à penser que son véhicule n’a pas bougé du secteur pourpre depuis. Ce secteur est réputé mal famé. Nous fouillons la chambre de Maitre Koumé afin de trouver des indices. Il n’y a qu’une lettre signée "Kotake" et envoyée depuis Ossus, mais rien qui nous mette sur la piste du jedi disparu.

Nous nous rendons au secteur pourpre et tombons sur le speeder de Koume encastré dans une vitrine. Le quartier semble abandonné et très miséreux… les bâtiments tous plus ou moins effondré ou en très mauvais état. En nous approchant, on trouve des traces de sang dans la cabine et un communicateur brisé au sol. Au moment où nous voulons entamé une enquête de voisinage pour en apprendre plus sur l’accident, je ressens très nettement la présence de six individus clairement hostiles envers nous qui s’approchent rapidement. Ils sont armés. Nous remontons à bord du speeder car nous ne voulons pas créer de grabuge dans ce secteur. Au moment où Taarma démarre le véhicule, des tirs de fusils à impulsion ricochent sur la carlingue et les individus armés de barres de fer se jettent sur nous. Je dégaine mon pistolet à pulsions ondulatoires, j’ajuste ma cible… CLIC… CLIC… j’ai oublié de charger mon arme ce matin… Que la Force soit avec moi…
Rush a déjà dégainé son sabre laser et se rue sur un des voyous. Taarma cale… Les tirs pleuvent sur le véhicule… 2 hommes sont montés et fracassent les vitres de la cabine de pilotage à coup de barres de fer… Equipé de mes gants de chocs électriques j’envoie une droite en pleine face du plus proche de moi qui tombe sur le cul à moitié sonné…
A la vue du sabre laser de Rush, tous les bandits décampent sur le champ. Il n’en reste qu’un seul en action (que je surnommerai Zap, pour ceux qui se souviennent de la scène dans la pharmacie au début du film Nikita). Ce dernier est trop occupé à fracasser le pare-brise pour avoir repéré le sabre laser de Rush. Mais une fois qu’il l’a sous la gorge, il abandonne immédiatement.

Nous le ligotons avec son compère que j’ai cogné à l’arrière du véhicule, nous les mettons dans le coffre. Direction le poste de garnison du colonel. Là bas, après un interrogatoire rapide, ils nous révèlent qu’ils détiennent Maitre Koume en otage. Grâce aux communicateurs trouvés sur les membres des Rapaces Rouges à ce que nous en dit le colonel nous arrivons à joindre leur chef, Demmêkh, un ancien chef Mandalorien. Nous fixons un rdv au bar du Soleil Levant avec son second afin de connaître leur revendication.


Grâce à mes techniques apprises dans le clan des Ombres, j’arrive à dissimuler habilement les signes extérieurs de ma race Nautolan. J’arrive une heure avant pour repérer les lieux.
A l’arrivée du bras droit de Demmêkh, Gamgalon je m’éclipse aux toilettes pour prévenir Rush et Taarma à l’aide de mon communicateur que la voie est libre et que l’endroit a l’air safe pour la rencontre.


A leur arrivée,  je retourne m’asseoir non loin pour écouter leur conversation. Je suis immédiatement repéré. Malgré l’expérience acquise dans l’école de la rue au cours de mon adolescence passée dans les bas quartiers de Pieralos sur ma planète Gleem Anselm, je n’ai pas été assez discret.
Je rejoins la table des négociations. La rançon pour l’otage est fixée à 1 million de crédits. Nous demandons à parler à Sir Koume pour avoir une preuve qu’il est vivant. Le Maître Jedi semble être prisonnier de son plein gré mais nous ne pouvons pas lui parler assez longtemps pour en apprendre plus. Cette énigme pose plus de questions qu’elle n’en résout…
Sachant que pour débloquer 1 million de crédits, il faut que nous en référions au Conseil sur Ossus et que les communications aller-retour prennent un mois ; Demmêkh nous propose une alternative : la maison Cadriaan est constamment sur le dos de Demmêkh, et ce dernier sait que dans le coffre de Mina Chalk, représentante de la famille Cadrian, se trouvent les preuves de l’existence de son fils illégitime qu’elle a eu avec un écuyer de la maison Pelagia. Demmêkh veut que l’on récupère ce dossier en échange de l’otage.
Nous fixons un rdv quotidien pour leur faire part de l’avancée de nos recherches concernant leur demande.

Après un rapide passage au Monastère où résidait Sir Koume sur l’ile du Dragon Condor, nous demandons un entretien avec les familles Callipsa et Barnaba pour en apprendre plus sur l’assassinat au cours de la réunion où Maitre Koume aurait du assister.

Auprès de Sidonius, représentant des Barnaba, nous apprenons qu’il existe une rumeur sur une société secrète d’assassins, l’Ordre Mecrosa, qui aurait des liens avec la maison Mecetti.

Ensuite, dans le bureau de Mina Chalk, la tentation est grande pour nous de faire diversion pour nous emparer du dossier dans le coffre. C’est Rush qui réussit à nous faire résister à la tentation.


Nous retournons au bar du Soleil Levant avec une idée en tête : parler plus longuement avec Maitre Koumé afin de savoir pourquoi il reste prisonnier. Le bras droit de Demmêkh nous dit qu’il ne fait pas confiance aux Padawans qui sont trop imprévisibles. Mes bons vieux réflexes d’ancien escroc sur Gleem Anselm reviennent et raconte un mensonge. Que je suis en fait un Maitre Jedi et que j’encadre ces deux jeunes Padawan. Mais j’ai besoin de l’accord du représentant de l’Ordre Jedi sur cette planète, c’est à dire Koume, pour pouvoir voler le dossier dans le coffre des Cadrian. Le bluff a l’air d’avoir fonctionné car je suis emmené désarmé auprès de Koume. Ce dernier me dit qu’il reste prisonnier car c’est la solution la plus pacifique pour éviter des victimes innocentes. De plus, il a vu la misère dans laquelle le secteur pourpre vit, son devoir de Jedi le pousse à leur venir en aide.

De retour du secteur pourpre nous demandons audience au Gouverneur de la planète Jayce Morlee.


Nous argumentons sur le fait qu’une guerre civile est sur le point d’éclater s’il laisse le secteur pourpre dans cet état. Le lendemain, une réunion est organisée avec Demmêkh et le Gouverneur qui lui confère une certaine légitimité et qui débloque un million de crédits pour améliorer les conditions de vie du secteur pourpre.
Maitre Koume est enfin libéré et nous avons été au-delà des espérances de Demmêkh en ce qui concerne l’avenir du secteur pourpre. En homme de parole et droit dans ses bottes, il nous en doit une…

Nous retournons au monastère sur l’ile du Dragon Condor où Maitre Koume prend connaissance du message du Conseil. Il sera désormais notre Maître et devra parfaire notre entrainement. Il a l’air très surpris de cette demande du Conseil mais c’est une bonne expérience pour son propre parcours initiatique en tant que Maitre Jedi.
Le soir, je surprends Sir Koume en sanglots devant un avis de disparition sur lequel apparaît Kotake. Il me fait alors une confidence sur son accident mais me demande de ne pas le dire aux autres. Je ne suis pas à l’aise avec le fait de faire des cachotteries à mes compagnons mais je respecte le secret de Maitre Koume.


Dernière édition par Madjak le Mar 21 Avr 2015 - 14:42, édité 1 fois
avatar
Madjak

Messages : 198
Date d'inscription : 08/01/2015
Age : 42
Localisation : Bry sur marne

Voir le profil de l'utilisateur http://joel.costi.free.fr/pmwiki/pmwiki.php5?n=Main.HomePage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Star Wars, légendes de l'Expansion - Rapports de parties par les joueurs

Message par SPX Spécial le Lun 20 Avr 2015 - 16:05

Excellent travail, si l'on met de côté les petites erreurs à droite à gauche que je me suis permis de corriger (principalement les noms à coucher dehors...)

Cela rapportera à Madjak trois points de personnage pour l'effort. Cela dit, je sais que Fry rédige quelque chose de son côté, il ne faut surtout pas que ça le freine, ce sera toujours amusant d'avoir plusieurs points de vue de la même histoire.

_________________
« À la naissance, on nous donne une étincelle de folie. On n'est rien si on la perd. »
(Robin Williams)
avatar
SPX Spécial

Messages : 1545
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 38
Localisation : Bussy-Saint-Goerges (77)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Star Wars, légendes de l'Expansion - Rapports de parties par les joueurs

Message par fry le Mar 21 Avr 2015 - 14:24

Les protagonistes :


Rush Starblast (Fry)


Taarma Starblast (Sév.)


Slee Krin (Madjak)

Journal de Rush Starblast, le 19éme jour de Telona de l'année 8720 du calendrier de Tapani (Partie du dimanche 19 avril 2015)

TL;DR plus bas - (Pour ceux qui ne connaissent pas : Too Long; Didn't Read ce qui donne en français "Trop long; pas lu". Est souvent utilisé pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long.)

Afin de parfaire mon entrainement, j'ai été envoyé sur la planète Procopia accompagné de ma sœur Taarma et d'un padawan un peu plus expérimenté, Slee Krin. Sur place sire Koume se chargera de notre enseignement.


Nous avons embarqué dans un transport cargo, quelque peu vétuste et bruyant, pour le voyage. Quoi qu'il en soit, je suis heureux de pouvoir enfin sortir de l'académie. Pas que l'enseignement me déplaise mais je suis pressé de mettre en pratique ce que j'ai appris.

Le 23éme jour de Telona.
Alors qu'on était en train de dormir j’entends du bruit dans le couloir. Je décide de sortir voir ce qu'il se passe. Je me retrouve dans un couloir qui ne ressemble pas à celui de notre vaisseau. Je continue d'avancer et aperçois en contrebas des centaines de Jedi en train de se battre sur le sol de la planète. Dans le ciel, une immense structure métallique qui se met soudainement à imploser et se transforme en trou noir. Je ressent alors les effets de la gravité et me retrouvé attiré, une vive douleurs et les os qui se broient dans mon corps. Puis aussi soudainement je me réveille dans mon lit. Nous avons tous trois eu la même vision à peu de chose près.
Quelque temps après, nous apprenons via l'Holonet qu'une catastrophe est arrivé dans le secteur Kathol. Je fait immédiatement le lien avec ma vision.

Le 31éme jour de Telona.
Enfin arrivé.

Nous rencontrons le Colonel Titus Parrick qui dirige une base de la république.

Il nous explique que sire Koume n'a pas donné signe de vie depuis une semaine. Malheureusement en raison des récents évènement, il n'a pas eu le temps d'enquêter sur sa disparition.
De grandes familles nobles dirige la planète. Parmis elles, la maison Callipsa, qui doit sa fortune à son savoir faire minier. La maison Barnaba, l'une des plus traditionaliste.
Un représentant de la maison Callipsa et un autre de la maison Barnaba devaient finaliser un accord dans les jardins d'Alaphoé. Ils se sont fait tuer tous les deux par une aiguille empoisonné. D'après le colonel, elles ont été tirées par un fusil très perfectionné d'une porté d'au moins cent mètres. Sire Koume a disparu alors qu'il était en train d'enquêter sur ce double meutre.
Il vit habituellement au monastère sur une ile à 2 heures d'ici, mais il a pris une chambre d’hôtel à proximité pour mener son enquête.

Nous partons à l’hôtel.
Sur place le gérant, un Mrlssti nous reçoit. D'après lui, sire Koume a loué la chambre il y a une semaine ainsi qu'un speeder. Il est parti avec le speeder et n'est pas revenu entre-temps. Le speeder est équipé d'une puce GPS et il est actuellement dans le quartier pourpre. Avec l'accord du gérant, nous fouillons sa chambre et trouvons une lettre d'un dénommé Kotake. Je ne me rappelle pas du contenu exact de la lettre mais ce n'est probablement pas lié à la disparition de maitre Koume. En plus la lettre viens d'Ossus et semble dater d'au moins trois mois. Tout ce qu'on peut en déduire c'est que Kotake et Koume semblent proches.
Nous retournons chez le Colonel Titus qui accepte de nous prêter un speeder afin que nous nous rendions dans le quartier pourpre.

C'est probablement le quartier le moins entretenu de la planète, de nombreux bâtiments sont délabrés à la limite de la ruine.
Alors que nous approchons des coordonnées du GPS, la nuit commence à tomber. Nous avons retrouvé le speeder de Koume partiellement enfoncé dans le mur d'un magasin. Il y a du sang sur le pare-brise, et la plupart des pièces de valeur ont disparu du speeder. Il reste juste un com-link cassé par terre. Alors que nous examinons le speeder, 6 voyous ont commencé à s'approcher, nous encerclant. Deux sont armés de fusil à ondes pulsées, les autres de barres de métal. Taarma qui pilote notre speeder essaye de nous mettre à l'abri mais le moteur cale. Slee veut tirer sur eux mais il avait oublié de changer les cellules énergétique de son son arme et celle-ci ne s'active pas. Quand à moi j'ai voulu employer la force pour en désarmer un, sans succès non plus. Chanche quand tu nous tiens... Alors que les tirs ricochent sur notre véhicule, je dégaine mon sabre laser et bondi sur le voyou le plus proche dans le même mouvement. Bien que je rate mon attaque, il n'en fut pas moins impressionné par mon magnifique sabre rouge et lâche sa barre de fer.
Slee de son côté, réussi à en neutraliser un avec ses gants électrifiés. Alors que les autres voyous, s’apercevant qu'ils sont tombé sur plus gros que prévu commencent à fuir, l'un d'entre eux s'apprête à fracasser notre speeder à coup de barre de fer pour atteindre ma sœur. Je lui ai présenté mon sabre en lui ordonnant de se rendre, ce qu'il fit aussitôt.

Nous retournons chez le colonel Titus avec les deux voyous capturés.
Le colonel, ayant largement plus d'expérience que nous dans ce domaine, accepte de les interroger.
Ils font tout deux parti des Rapaces Rouges dont le chef est Demmêkh.

Les Rapaces Rouges ont trouvé et capturé sire Koume. La capture aurait été plutôt facile. J'espère que notre futur maitre n'est pas trop gravement blessé.

Nous décidons de prendre contact avec eux pour savoir ce qu'il est. Avec le com-link d'un des voyous, nous entrons en contact avec Demmêkh. Après négociation, il accepte que nous rencontrions son bras droit, Gamgalon, dans un lieu relativement neutre et sans micro.

Par soucis pour notre sécurité, Slee passe une heure plus tôt pour inspecter incognito le bar. Il voit Gamgalon arriver et se réfugie dans les toilette pour nous prévenir via son com-link. Nous arrivons moi et ma sœur peu de temps après, Slee est en train de siroter une boisson à la table à côté de Gamgalon. Alors que nous nous apprêtons à entamer les négociation avec ce dernier, il interpelle Slee qu'il avait repéré depuis le début. Gamgalon prend la mouche et dénonce notre manège. Je lui explique que nous n'avons agis que pour notre sécurité et que nos intentions ne sont pas lui nuire. Sur quoi nous entamons les discutions. Demmêkh détient effectivement sire Koume, il se porte bien. Nous avons l'autorisation de lui parler un court moment par com-link, il semble s'être volontairement fait capturer et rester de son plein gré. Je me demande si le choc de l'accident n'avait pas affecté sa santé mentale. Mais, la conversation a été coupé avant que je ne puisse en savoir plus.
Demmêkh exige un million de crédit. Nous lui avons expliquons que même si le conseil Jedi acceptait, ce qui nous semble improbable, cela prendrait beaucoup de temps à organiser car les messages partant d'ici mettent une quinzaine de jour à atteindre le conseil et autant dans l'autre sens.
Il nous offre alors une alternative. Mina Chalk de la maison Cadriaan est régulièrement en train de mettre des bâtons dans les roues des affaires de Demmêkh.

Or il semblerait qu'elle ai eu une liason avec un membre de la maison Pelagia. Si nous pavernons à mettre la main sur le dossier qui contient une preuve de cette liaison, cela permettrait à Demmêkh d'avoir un moyen de pression sur Mina Chalk et elle lui lacherait la bride.
Nous prenons congé de Gamgalon pour réfléchir à la situation.

Le 33éme jour de Telona.
Plusieurs questions se posent. Est-ce que l'accident de Koume a été provoqué par les Rapaces Rouges? Est-ce qu'il à mis son nez la ou il ne fallait pas et que les personnes sur qui il a enquêté en ont voulu à sa vie? Pourquoi ne s’enfuit t-il tout simplement pas? Après tout c'est un maitre Jedi, à moins qu'il ai eu une commotion cérébrale, il doit pouvoir se débrouiller seul. Se peut-il qu'il ai une autre raison? Peut-être que sa piste l'a mené aux Rapaces Rouges et qu'il a décidé de se laisser capturer pour les infiltrer?

Nous décidons de reprendre son enquête pour en savoir plus.

Nous prenons contact avec Sidonius, le représentant de la maison Barnaba.

Il nous a avoué, sous réserve que nous ne révélions pas notre source, qu'il pense que le meurtrier ferait parti de l'ordre Mecrosa. Un ordre d'assassin affilié à la maison Mecetti. Cette maison étant l'une des plus ambitieuse et avide de pouvoir.

Nous prenons ensuite contact avec Colwyn Findlay, représentant de la maison Callipsa. Bien qu'il soit très aimable lui aussi, il ne nous en appris pas beaucoup plus.

Nous discutons un moment sur comment aborder la question de la requête de Demmêkh avec Mina Chalk de la maison Cadriaan.
Slee argumente que si nous devions voler un dossier compromettant contra Mina Chalk il vaut mieux que le conseil Jedi n'en soit pas mêlé et de ne pas lui en faire la demande officiellement. De mon côté, je me refuse à agir dans l'illégalité alors que la vie de notre maitre ne semble pas immédiatement en danger. Au final, nous décidons de la rencontrer et de remettre le sujet à plus tard.
Celle-ci nous en apprend un peu plus sur Demmêkh. C'est un ancien mandalorien à la tête d'une bande de voyous (ses mots). Il s'est installé dans le quartier il y a un peu plus de quinze ans. Il contrôle tout le quartier, tout les habitants sont ses espions, que ce soit les enfants ou les vieillards, ils espionnent tous pour le compte de Demmêkh. Elle nous le décris comme un pseudo révolutionnaire, prompt à embobiner la foule avec ses idées.
Cela me met la puce à l'oreille, bien que Mina Chalk déteste Demmêkh, je me demande si Demmêkh pourrait être une sorte de dictateur "bienveillant" envers son peuple. Après tout, les habitants ne collaboreraient pas aussi facilement avec lui si c'était le cas.

Enfin, nous partons au monastère ou vivait sire Koume avant le double meurtre. Le colonel Titus nous prête une navette pour l'occasion. Lors de notre arrivé sur l'ile, nous somme reçu par la mère supérieure. Elle accepte de nous laisser fouiller la chambre de sire Koume. J'y trouve une photo de Koume ainsi que d'une autre personne de la même espèce. Il n'y a rien d’écrit sur la photo mais nous supposons qu'il s'agit de Kotake.

Nous retournons chez le colonel.

D'après le colonel Demmêkh n'est pas expansionniste et se cantonne à son quartier. Auparavant c'était un quartier prospère, et il y avait des grands projets de travaux. Depuis le changement de gouverneur, toutes les subventions ont été coupées et c'est devenu en quelques années le quartier malfamé que nous connaissons.
J'ai besoin d'en avoir le cœur net. Si nous aidons Demmêkh d'une quelconque façon, il ne faut pas qu'il s'arme et cause plus de problème. Je propose qu'on aille prendre la température dans le quartier pourpre pour savoir ce que pense la population de son dictateur mais Slee fait remarquer à juste titre qu'ils ne vont pas forcément vouloir communiquer avec nous et qu'il y a peut-être une forme d'omerta. L'autre solution étant de rencontrer notre maitre pour savoir ce qu'il en pense. Après tout, il vit avec Demmêkh depuis suffisamment longtemps pour avoir une opinion à ce sujet.

Nous retournons au bar pour contacter Gamgalon et organiser une rencontre avec sire Koume. Au départ il refuse évidement. Mais nous lui proposons de le rencontrer désarmé et il nous objecte qu'il se méfie des pouvoirs des Jedi et encore plus des padawans. D'après lui, au moins le Jedi a un code de l'honneur bien affirmé. Je lui répond qu'en tant que padawan, si j’étais si puissant il me suffirait de faire un geste de la main pour obtenir tout ce que je veux et que je ne perdrais pas autant de temps à négocier mais ça ne l'a pas convaincu. Slee, qui n'avait révélé jusqu'alors qu'il était sensible à la force tente un coup de bluff et sort son sabre laser en prétendant qu'il est Jedi et que nous somme ses padawan. De façon surprenante, il trouve les bon arguments et réussi à convaincre Gamgalon. Il me remet son sabre et est escorté auprès de notre maitre.
Une bonne heure plus tard, alors que nous faisons un sabbac en l'attendant au bar, il revient nous rejoindre.
La base de Demmêkh est très bien organisé pour la défense. Il se trouve dans un ancien hôpital désaffecté.
Sire Koume se porte bien, il a préféré rester afin d'éviter de faire des victimes. Il est plutôt bien traité et offre même son aide à Demmêkh pour soigner les malades et blessés. D'après lui il vaut mieux éviter de voler les documents à Mina Chalk car cela risque d’interférer avec la politique des maisons. Il vaux mieux essayer de voir si on peut faire quelque chose avec le gouverneur, bien Demmêkh n'ai aucune confiance dans les politiciens. Il sera difficile de légitimer Demmêkh comme dirigeants de son quartier en raison de son passé mandalorien.

Nous partons à la rencontre du gouverneur de la planète, Jayce Morlee.

Il reconnait avoir coupé les subventions pour le quartier pourpre, quartier qu'il considère comme inutile. Slee parviens à le convaincre que si nous ne faisons rien, une émeute risque d'éclater faisant de nombreuses victimes et il accepte finalement de renouveler le financement du quartier.

Le gouverneur prend rendez-vous avec Demmêkh dans le jardins d'Alaphoé pour officialiser sa décision. Alors que nous somme sur place Demmêkh arrive sur ses grand sabots, escorté de ses gardes bien armés. Tout se passe bien et l'accord est signé. Le gouverneur accepte de financer la reconstruction du quartier à hauteur d'un million de crédit, ce qui était probablement au-delà des attentes de Demmêkh.

Quelques jours plus tard, alors qu'il réalise que l'accord est bien tenu, il accepte de relâcher notre maitre sire Koume.

Quelle aventure... Je commence à comprendre la décision du conseil de m'envoyer sur Procopia. Moi qui ai toujours été gardien dans l’âme, passant des heures à affiner ma technique au sabre, je ne me suis jamais senti autant consulaire depuis que je suis arrivé ici.

TL;DR

Le conseil Jedi nous envoi sur Procopia, une planète régie par de grandes maisons nobles et un gouverneur, afin que nous rencontrions sire Koume qui va être notre nouveau maitre.
Arrivé sur place nous apprenons que sire Koume a disparu. Après enquête, il s'avère qu'il est détenu par groupe du quartier pourpre, les Aigles Rouges. Il s'est laissé capturer suite à un accident de speeder dans le quartier.
Nous tentons de négocier sa libération. Demmêkh, leurs chef, exige que nous lui donnions un million de crédits. On lui explique que ce n'est pas possible. Il nous offre alors une alternative. Mina Chalk de la maison Cadriaan interfère dans ses affaires, et il sait qu'elle a eu une liaison avec un membre de la maison Pelagia. Si nous pouvions lui en apporter la preuve, il pourrait la faire chanter et elle lui lâcherais du lest.
Après discutions, nous décidons de reprendre l'enquête de sire Koume pour en savoir plus.
Nous apprenons que Demmêkh est un ancien mandalorien installé dans le quartier pourpre depuis une quinzaine d'année. Le quartier était autrefois prospère avant le changement de gouverneur. Le nouveau gouverneur a coupé toutes les subventions et depuis le quartier est délabré, ses habitants sans travail, etc. Demmêkh qui fait figure de révolutionnaire auprès de la population du quartier n'est peut-être pas aussi méchant qu'on le crois. Pour en avoir le cœur net, nous organisons une rencontre avec notre maitre qui nous le confirme. Il est resté sur place en raison de la misère des gens et pour éviter de faire des victimes. Nous décidons alors de négocier avec le gouverneur pour qu'il reprennent les subventions. Il accepte, Demmêkh signe officiellement l'accord. Notre maitre sire Koume est libéré quelques jours plus tard.


Dernière édition par fry le Mar 21 Avr 2015 - 14:59, édité 5 fois
avatar
fry

Messages : 61
Date d'inscription : 18/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Star Wars, légendes de l'Expansion - Rapports de parties par les joueurs

Message par Madjak le Mar 21 Avr 2015 - 14:40

C'est jamais trop long quand il y a du plaisir Smile
Et j'ai pris du plaisir à te lire
avatar
Madjak

Messages : 198
Date d'inscription : 08/01/2015
Age : 42
Localisation : Bry sur marne

Voir le profil de l'utilisateur http://joel.costi.free.fr/pmwiki/pmwiki.php5?n=Main.HomePage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Star Wars, légendes de l'Expansion - Rapports de parties par les joueurs

Message par fry le Mar 21 Avr 2015 - 14:52

T'es sympa, merci Very Happy
avatar
fry

Messages : 61
Date d'inscription : 18/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Star Wars, légendes de l'Expansion - Rapports de parties par les joueurs

Message par altamaros le Mar 21 Avr 2015 - 14:54

Merci. le TLDR m'a bien aimé pour y voir plus clair (études d'ingénieur; qu'est ce vous voulez ? ... alien )
avatar
altamaros

Messages : 536
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 46
Localisation : Alfortville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Star Wars, légendes de l'Expansion - Rapports de parties par les joueurs

Message par fry le Mar 21 Avr 2015 - 15:33

Very Happy
avatar
fry

Messages : 61
Date d'inscription : 18/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Star Wars, légendes de l'Expansion - Rapports de parties par les joueurs

Message par SPX Spécial le Mar 21 Avr 2015 - 15:52

Bien joué ! Un autre récit des mêmes événements, qui concorde avec le premier (donc, pas de mensonges ! Very Happy)

Par ici le bonus de trois points de personnage pour l'ami Fry ! Et l'idée du TLDR est effectivement judicieuse.

_________________
« À la naissance, on nous donne une étincelle de folie. On n'est rien si on la perd. »
(Robin Williams)
avatar
SPX Spécial

Messages : 1545
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 38
Localisation : Bussy-Saint-Goerges (77)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Star Wars, légendes de l'Expansion - Rapports de parties par les joueurs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum