scénario 2

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: scénario 2

Message par Chris le Ven 30 Juin 2017 - 16:01

Je n'ai jamais bombé mon torse face a la geisha, moi j'aime les terres sauvages, pas les sols labourés depuis des décennies ^^.
avatar
Chris

Messages : 164
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 43
Localisation : Champs-sur-Marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: scénario 2

Message par DIDIER le Dim 2 Juil 2017 - 13:22

Tu n'aimes les terres sauvages que parce que tu n'a pas à les travailler.

DIDIER

Messages : 87
Date d'inscription : 15/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: scénario 2

Message par Ghislain le Lun 7 Aoû 2017 - 9:49

Séance 2
(j'indique les noms de famille en majuscule quand un PNJ en a un, pour qu'on s'y retrouve plus facilement, les Japonais et nous ayant un ordre contraire de présentation des prénoms/noms)


Votre groupe est allé dans le village d', en continuant sur le chemin après une nuit de sommeil plus ou moins réparatrice. Ce village était indiqué par une carte trouvée par la geisha sur le colporteur (le nom a été déchiffré par le samouraï joué par Jérôme). Vous vous êtes arrêtés à l'auberge qui est en bordure de route. 

Le village est plutôt pauvre (le vôtre est très prospère en comparaison) et en causant avec le tenancier (Takuma) et plus tard avec le chef du village "suppléant" (HANABUSA Akio) vous apprenez quelques petites choses :

- le village n'a qu'une dizaine de bâtiments en plus de l'auberge, situés au centre d'un ensemble de ruines non-entretenues ou achevées d'être abattues (notamment pour dégager une vue entre une palissade et le bosquet voisin). Même pour vous, il y a un côté favellas dans ce village.

- le village survit plus qu'autre chose, faute de terres fertiles (ils ont juste un peu de verger et potager), et surtout de la pêche dans la rivière en contrebas (en amont de là où vous avez traversé) et l'auberge semble la 2e source de revenus du village grâce aux pasages/arrêts "nombreux" sur cette petite route reliant votre fief au fief voisin. C'est le seul point où s'arrêter pour se reposer et faire des réparations entre les deux fiefs.

- le village n'est pas inféodé. Il semble que ce soit au choix par manque d'intérêt de la part des Daimyo ou peut-être un accord pour se laisser du territoire "libre" entre eux pour éviter "du stress inutile". L'aubergiste serait ravi que votre Daimyo change d'avis.

- des ruines du Kodai (le monde d'avant) se trouvent à 800 m du village actuel (qui n'exploite qu'une partie des ruines de l'ancienne aglomération), c'est la lecture de la carte qui vous l'a indiqué, car elle indique un lieu jouxtant Oï dont le nom utilise le kanji pour Oï avec d'autres que vous n'avez pas réussi à reconnaître (aucun lettré dans le groupe Wink ).

- l'aubergiste botte en touche nerveusement sur le sujet, vous renvoyant au chef du village.

- vous êtes reçu par le chef suppléant, vous indiquant que la chef, Minami-san, est souffrante. La présence d'un "milicien" à l'entrée de sa maison et l'apparence (et un tatouage aperçu) du chef "suppléant" vous rendent suspicieux (vous pensez immédiatement "yakuza"). Le chef se montre chaleureux, accueillant (trop ?) et très curieux de votre mésaventure ("les bandits sont rares sur cette route, c'est alarmant"). Vous lui servez une histoire de prise de contact en vue d'une proposition d'intégration au fief de votre daimyo (vous n'êtes pas certains qu'il ait gobé) et obtenez quelques "infos" (vous avez pas fini de trier le vrai du bluff) : le vestige du Kodai serait maudit selon les légendes et lié à des morts (violentes ou plus lentes, ça dépend des légendes), mais le village aurait été contacté récemment par quelqu'un affirmant pouvoir faire livrer ses secrets aux ruines et en exploiter une richesse (que le chef s'est bien gardé d'expliciter), qui permettrait (modulo une part à ce généreux bienfaiteur) au village de sortir de son extrême précarité. Le chef sous-entend que votre daimyo a eu vent de ça et que c'est la raison de son intérêt soudain et de votre mission, ah-ah). Le chef affiche un enthousiasme pour votre proposition et ne semble pas voir de souci à ce que votre expert visite les ruines, mais se reprend vite pour expliquer qu'il doit en parler au conseil et ne peut décider seul quoi que ce soit. De même, il vous enjoint à rester le temps d'avoir la réponse (le lendemain au plus tard, promet-il) et de profiter de l'hospitalité de l'auberge ce soir, plutôt de se risquer sur la route si tard (il doit être 16-17h). Vous acceptez et rentrez à l'auberge où de nouveaux clients sont arrivés entretemps (4 hommes, 2 jeunes et deux qui pourraient être leurs pères, avec des mules, de la direction opposée à la vôtre).


Note : vous êtes installés dans la "salle commune" du rez-de-chaussée, que vous a réservé l'aubergiste pour vous éviter de devoir monter à l'étage (ça aurait été pas top pour le mécanicien à la jambe plâtrée et pour ceux qui auraient dû porter la civière du ninja toujorus invalide). Votre chariot (auquel est harnaché maintenant le vélo et les affaires du colporteur) et boeufs sont installés dans un abri derrière l'auberge et un des enfants (une fille) de l'aubergiste s'est occupé des boeufs.
avatar
Ghislain
Admin

Messages : 1026
Date d'inscription : 12/08/2014
Localisation : Champigny sur Marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: scénario 2

Message par Ghislain le Lun 21 Aoû 2017 - 9:51

2 xp pour tout le monde si une ou plusieurs personnes se dévouent pour un résumé (je ferai la conclusion).
avatar
Ghislain
Admin

Messages : 1026
Date d'inscription : 12/08/2014
Localisation : Champigny sur Marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: scénario 2

Message par Chris le Lun 21 Aoû 2017 - 11:24

Pendant qu'un homme se remettait de ses blessures, généreusement aidé par la miko, les deux groupes de joueurs se sont rencontrer dans la taverne et ont noué ou renoué des liens.
Le mécanicien pendant ce temps-là est aller voir si on s'était bien occupé du chariot ainsi que des deux bœufs de course qu'il avait nommé Mortgul et Alyan (allez savoir pourquoi).

A la fin de la soirée on est aller se coucher, sauf l'un des samouraïs qui a voulu monter la garde. Ce qui n'a pas été sans intérêt vu qu'un groupe d'hommes a fait irruption dans l'auberge armes a la main. S'ensuit une bataille ou un mage a prouvé qu'il pouvait rester endormi en toute occasion et ou un mécanicien a fait comprendre qu'il ne valait mieux pas le réveiller avant l'heure. La miko a a nouveau montrer ses talents d'archère et le samouraï (j'ai oublié son nom de PJ désolé) a réuni dans la mort un père et son fils (ou supposés tels), sous prétexte qu'on si l'on pouvait séparer les têtes des corps, séparé les familles c'est mal. Notre sumotori local a retenu au sol un des deux survivants avec un plaquage que n'aurait pas renier la NFL, tandis que la miko faisait prisonnier celui qu'elle avait transformé en pelote d'épingles.

Suit une scène où le MJ, petite nature dans l'âme, nous a fortement déconseillé (le karma tout ça tout ça) de tuer de sang-froid des prisonniers, il est donc arrivé a celui qui a été écrasé la perte d'une main (mais ne vous inquiétez pas, le moignon a été vite cautérisé dans le feu de la cheminée) et la pelote d'épingle a échangé tout ce qu'il savait (pas grand chose en fait) contre une place nourrit et logé dans les mines du Daimyo. On apprend donc que la chef du village est retenue prisonnière par un dénommé Hanabusa dans la mairie et on décide d'aller la délivrer après examen et rejet de la proposition de Mortgul de tout faire cramer et de compter les corps ensuite.

Nous sommes donc en plein milieu de la nuit, on prend une petite heure pour se préparer et, au moment de partir, un hurlement atroce se fait entendre. Le mécanicien et le voleur de reliques reconnaissent le bruit d'une sirène d'alarme. Celle-ci provient des ruines qu'ils comptaient au départ visiter le lendemain. Tout le groupe part dans cette direction et, après une petite discussion sur les dangers et attraits du nucléaire (le voleur de reliques ayant reconnu le signe sur une pancarte) tout le monde entre joyeusement dans la centrale. On retrouve la mairesse ligotée dans la salle de contrôle et elle nous explique que les yakusa ont saboté la centrale pour souiller la rivière. Après une recherche le voleur de reliques réussi à trouver le bouton qui stoppe tout ça et on sauve les petits poissons dans la rivière !

Je crois qu'on s'est arrêté plus ou moins là.
avatar
Chris

Messages : 164
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 43
Localisation : Champs-sur-Marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: scénario 2

Message par Ghislain le Lun 21 Aoû 2017 - 11:39

J'ai corrigé le nom du yakuza, je complèterai les autres noms et la conclusion ce soir ou demain.
avatar
Ghislain
Admin

Messages : 1026
Date d'inscription : 12/08/2014
Localisation : Champigny sur Marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: scénario 2

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum