Le clan Assamite

Aller en bas

Le clan Assamite

Message par Lord Musashi le Sam 2 Sep 2017 - 1:21

Les Assamites


Nous ne sommes pas venus récolter les fruits de votre dur labeur, ou prendre ce que vous méritez tant. Non, si vous semez une graine robuste, nous ne la prendrons pas. Nous sommes venus chercher les pourris, les corrompus et les dépravés, ceux qui ont été jugés indignes.


La majorité de la société caïnite ignore la nature et les intentions des Assamites, voyant ceux-ci comme un jeune clan qui a jailli du Moyen-Orient pour prendre une position audacieuse dans les conflits nocturnes des vampires. Seuls les anciens et les savants caïnites se rappellent l’époque où les Assamites participaient activement à la société vampirique, avant leur studieux retrait à Alamut, leur sanctuaire dans les montagnes d’Anatolie.
À l’exception des vizirs (les ambassadeurs du clan) et de quelques sorciers, les vampires européens ont rarement affaire à eux. Ils présentent un front organisé, ainsi qu’une capacité troublante à communiquer sur de longues distances et à rester en contactavec leurs frères à Alamut. Les origines de nombreux Assamites remontent à ce que l’on nomme désormais la Perse, où naquit le fondateur du clan, mais ils sont susceptibles de venir de tout le Moyen-Orient. Ces dernières années, de nombreux jeunes du clan ont adhéré à la foi musulmane malgré le mépris qu’elle inspire aux ancillae et anciens, qui considèrent que les religions mortelles les détournent de leur véritable raison d’être. Le reste de la société caïnite ayant surtout l’occasion de rencontrer les plus jeunes membres du clan, celui ci est pratiquement devenu synonyme de musulman, ce qui leur a valu le surnom de Sarrasins. De nombreux Assamites plus âgés se fichent de corriger les autres caïnites, tant que cela ne les empêche pas de poursuivre leurs propres objectifs.

Les Assamites ne s’appellent pas Sarrasins entre eux, mais plutôt les Enfants d’Haqim. Ils honorent ainsi le géniteur de leur clan, qui édicta les règles précises qu’ils sont tenus de respecter. Les caïnites sont des créatures dangereuses qui se mêlent trop souvent des affaires des mortels, et les Assamites sont chargés de respecter leurs ancêtres, de protéger les mortels des autres caïnites, ainsi que de juger (et punir) les autres vampires. Ils doivent reprendre le sang des damnés qui maltraitent les mortels et ne méritent ni leur sang ni leur bénédiction. C’est au nom de ce principe que le clan commet la diablerie de façon routinière, même si peu de ses membres adhèrent en réalité strictement à ses règles.

Le clan se divise en trois castes qui collaborent à la réalisation de ses objectifs. Les sorciers s’assurent de la bonne communication entre les autres membres et subviennent à leurs besoins lorsqu’ils sont à Alamut. Les guerriers jugent les vampires et infligent les châtiments appropriés. Les vizirs, enfin, sont les représentants du clan : ils collectent des renseignements et informent leurs frères de la politique et des affaires courantes. La plupart des Assamites qui vivent dans des villes dominées par les caïnites sont des vizirs, avec quelques sorciers pour les soutenir.

Surnoms :
Enfants d’Haqim, Sarrasins, Assassins (péjoratif)

Apparence :
la vaste majorité des Assamites est d’apparence moyen-orientale, même si certains nouveau-nés ont reçu l’Étreinte plus à l’ouest, jusque dans la péninsule Ibérique.  Chaque nouvelle recrue doit séjourner à Alamut peu de temps après son Étreinte, et la plupart adoptent l’habit moyen-oriental, quelles que soient leurs origines. Les tenues varient en fonction de la caste et reflètent leur mission respective. Les sorciers ont tendance à s’habiller très traditionnellement, alors que les guerriers optent pour des vêtements plus confortables pour les longs séjours. Les vizirs, pour leur part, adoptent parfois les habits des villes dans lesquelles ils vivent.

Refuge :
les Assamites choisissent des habitations facilement défendues, loin des yeux des mortels, particulièrement lorsqu’ils visitent des domaines européens. Ils privilégientgénéralement la sécurité par rapport au confort,et préféreront un taudis bien défendu à un palais en vue. Bien des Sarrasins choisissent d’habiter en dehors des centres-villes, mais demeurent suffisamment proches pour garder à l’oeil les autres vampires et surveiller leurs interactions avec la population mortelle. Le luxe est parfois nécessaire pour des raisons pratiques : certains vizirs doivent impressionnerles mortels ou les cours caïnites, et décorent donc leur refuge avec soin s’ils doivent ouvrir leurs portes à des visiteurs. Création de personnage : les vizirs étant des érudits et des ambassadeurs, ils privilégient les capacités et attributs sociaux et mentaux. La plupart des Enfants d’Haqim ont 1 ou 2 points de Génération, car ils commettent la diablerie sur ceux qu’ils jugent indignes. Les voies du Paradis, des Rois et de l’Humanité sont populaires, même si les plus traditionalistes suivent la secrète voie du Sang.

Disciplines de clan : Auspex, Présence, Quietus (Hematus)

Faiblesse :
les vizirs assamites sont d’une rigueur qui confine à la manie, et souffrent tous à ce titre d’un Dérangement lié à leur capacité intellectuelle ou créative la plus élevée. Quand celui-ci se manifeste, l’aura du personnage (qui peut être lue au moyen d’Auspex) donne des indices sur la nature du vizir, ainsi que sur son obsession. En outre, la peau des Assamites devient de plus en plus foncée avec l’âge. C’est un procédé lent, mais au fil des siècles, elle devient aussi noire qu’un onyx mat.

Organisation :
grâce en partie aux pouvoirs de communication des sorciers, les Assamites ont une organisation bien plus complexe que de nombreux autres clans. Le clan suit le Vieil Homme, le plus ancien des Enfants d’Haqim qui ne soit pas en torpeur. Chaque caste dispose aussi de son propre chef, et toutes trois collaborent dans le cadre des affaires courantes du clan. Le rôle de chacune est défini vaguement par son interprétation des décrets d’Haqim. Les vizirs se considèrent uniquement comme des juges : ils prennent la mesure des caïnites qu’ils rencontrent et informent leurs frères lorsqu’ils en trouvent un qui ne se montre pas digne du sang de Caïn. Les sorciers passent leur temps à chercher des moyens d’améliorer les relations du clan avec les mortels, et jouent un rôle important dans les communications entre les trois castes. Les guerriers ont tendance à prendre le rôle de bourreau lorsqu’un damné a été jugé indigne et mènent souvent des vies nomades, allant là où leurs frères les envoient pour remplir leur mission.

Stéréotypes :
Tremeres : ils ne savent pas à quoi ils jouent.
Brujahs : ils se considèrent comme des philosophes rois, mais leurs actions sont guidées par leurs passions, ce qui ne laisse pas beaucoup de place à la sagesse.
Cappadociens : tant que leurs recherches sur la mort resteront inconnues des mortels, je n’aurai rien à leur reprocher.
Gangrels : probablement le clan le moins problématique. Ils ont le sens de l’honneur et je n’ai jamais jugé l’un d’entre eux indigne.
Disciples de Set : tous des hérétiques. Leur débauche et leur malfaisance ne devraient pas être tolérées.
avatar
Lord Musashi
Admin

Messages : 599
Date d'inscription : 28/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum