Séance 1.1 - Weapon gods' Slashing Circus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Séance 1.1 - Weapon gods' Slashing Circus

Message par altamaros le Lun 3 Nov 2014 - 18:12

Ketil Alangrinsson (Alyan), Piorad; Porteur de - (Lance)
Sonja Nielsson (Audran), Piorad; Porteuse de Carnage Doré (Hache de guerre)
Rufus (Mortgul), Vorozion; Porteur de Cure-dent (Main gauche)
Boumako (SPX), Gadhar; Porteur de Rembinjogu (Hache à deux mains)
Kirikou (Thrr-Gilag), Gadhar; Porteur de Hazzard (Espadon)

Tout commence dans les geôles de l'un des cirques de gladiateurs de Pôle, la plus grande ville du continent et capitale de l'Empire Derigion...
Dans une saleté repoussante, s'y entassent pêle-mêle des esclaves évadés puis récupérés mais irrécupérables, des criminels de droit commun, des prisonniers de guerre... parmi lesquels, nos valeureux PJ (je ne peux pas vraiment parle de "héros" ...). les querelles, meurtres et autres exactions y sont monnaie courante. Tant qu'un nombre acceptable de prisonniers restent en vie, les gardes se moquent de ce qui peut arriver. les journées et les nuits s'y succèdent, seulement rythmée par l'heure de la soupe (infecte) car nulle lumière ne filtre.

Un jour, un couple de nobles dérigions vient inspecter, mouchoir devant la figure, la quarantaine de déchets humains qui croupit dans la vermine et fait quelques commentaires à voix basse. quelques temps plus tard, les gardes font brutalement sortir les prisonniers des geôles et les entrainent dans un long couloir. Au loin, des cris et des acclamations retentissent...
Puis on leur remet une arme rouillée de mauvaise qualité et on les fait sortir... ils sont dans une vaste arène et dans les gradins des centaines de Derigions acclament, encouragent, huent ...
rapidement certains prisonniers commencent à courir jusqu'au centre de l'arène où se trouve un grand mât.
Les PJ s’aperçoivent alors qu'au sommet de ce mat sont accrochées 5 armes-dieu et que, par conséquent le but du jeu c'est que les premiers à décrocher les armes sont de nouveaux porteurs... et donc ..
- ou il faut courir vite ...
- ou il faut éliminer la concurrence ...
- ou les deux ... (challenge réservé aux plus sportifs) Basketball

Rapidement les 40 prisonniers se lancent dans une course/lutte sous les vivats des Dérigions qui semblent beaucoup s'amuser (c'est un peu comme "Danse avec les Stars" mais en plus fun...). Rapidement les rangs s'éclaircissent Ketil et Kirikou arrivent parmi les premiers et font alliance au pied du mât avec Boumako tandis que Sonia semble avoir du mal à suivre le rythme (l'habitude des talons aiguilles) et Rufus, en bon fourbe lâche et veule, se tient discrètement au milieu du groupe de compatriotes Vorozions qui ont choisi d'avancer en groupe organisé.

Kirikou, protégé par Ketil et Boumako monte au mat (pour s'apercevoir qu'il a été graissé à mi-hauteur ... c'est farceur un Derigion ... tongue ) et réussit malgré tout à décrocher les armes qui tombent au sol et sont ramassés par les derniers survivants du jeu de massacre : nos cinq amis. (on les applaudit bien fort!  cheers )

A ce moment la foule en furie scande "Les Gladiateurs !! Les Gladiateurs !!" et clame un nom "Varus Severus!!" à destination d'un Derigion richement vêtu dans une loge particulière des gradins. Les porteurs reconnaissent le Derigion qui les a inspecté quelques temps auparavant.
Lequel fait un signe et, de l'autre coté de l'Arène, une autre porte s'ouvre; laissant passer (toujours sous les vivats de la foule qui aime les films de gladiateurs... cheers ) une vingtaine de gladiateurs lourdement armés et blindés.

Les porteurs évaluent rapidement la situation :
- Ils ont des armes dieu et les gladiateurs ont des armes normales (ouaiiis!)
- Ils sont cinq et les gladiateurs sont vingt (ah ...)
- Ils sont en slip et les gladiateurs ont une grosse armure (heu ...)
- Ils sont fatigués, mal nourris, blessés et les gladiateurs sont pétants de santé ( affraid )

Un rapide conciliabule et le petit groupe décide de manière fort peu sportive de se carapater en direction de la porte par laquelle ils sont entrés dans l'arène (donc à l'opposé de celle utilisée par les gladiateurs) sous les huées de la foule. Rufus (toujours le premier et le plus rapide lorsqu'il s'agit de s'enfuir ... ) arrive le premier alors que les servants tentent désespérément de fermer la herse pour leur couper la retraite. Outrée par tant de lâcheté, Cure-dent (jouée par Audran) prend possession de son porteur et massacre les servants pour laisser le temps aux autres d'arriver (il faut dire que le fait qu'ils soient poursuivis par les gladiateurs quelque peu irrités de ce manque d'esprit sportif joue un peu sur la tension ambiante). Les autres porteurs arrivent et coupent le cable de la herse, la refermant brutalement derrière eux, au nez des gladiateurs furieux ...
... qui s’aperçoivent qu'un dernier porteur est resté (par confusion) dans l'arène : Notre ami Rufus (qu'on applaudit bien fort !  cheers )
Malgré les protestations de son arme, qui souhaite un combat honorable (à un contre vingt; elle aime les challenges); Rufus choisit la retraite et active le pouvoir de vol de son arme pour s'enfuir.

Pendant ce temps, les autres porteurs se glissent dans les coulisses jusqu'aux écuries et récupèrent un peu d'équipement au passage et des montures puis s'enfuient au travers des rues de Pôle.
Le groupe finit par se rassembler dans un coin d'un quartier oublié et discute de leur avenir. Les armes aimeraient bien savoir comment elles se sont retrouvées en tant que premier prix de kermesse (ce qu'elles trouvent indigne) et qui a buté leurs anciens porteurs (auxquels elles tenaient). Les porteurs veulent se trouver un refuge pour pouvoir se reposer, s'équiper et éventuellement quitter Pôle.

(suite prochainement)
avatar
altamaros

Messages : 334
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 45
Localisation : Alfortville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance 1.1 - Weapon gods' Slashing Circus

Message par altamaros le Mer 5 Nov 2014 - 13:44

Le groupe de porteurs après une épuisante course-poursuite dans les rues de pôle finit par se cacher dans une maison abandonnée d'un quartier artisan de Pôle. Quelques discussions plus tard et la groupe décide de se mettr eà la recherche d'une planque plus sure.
la nuit venue ils prennent d'assaut discrètement une villa entourée de grands murs et qui semble gardée (raisonnant qu'il s'agit probablement de la maison d'un chef de quartier ce qui permettra de récupérer des liquidités et autre nourriture).
Après avoir massacré les gardes, les porteurs s’aperçoivent qu'ils sont en fait dans l'établissement de "Madame Froufrou", pension de famille dont les jeune pensionnaires (féminines pour la plupart) sont toujours heureuses d'aider les visiteurs à se délasser... I love you

Après une rapide négociation avec la maquerelle (l'argument commercial majeur étant que des porteurs sales et crottés qui débarquent en pleine nuit, massacrent vos gardes et demandent à être hébergés ajouté à votre manque d'expérience des choses guerrières de plus de 20cm ... ça ne se refuse pas...) les porteurs sont acceptés comme "hôtes" en échange d'une protection contre les aléas de la vie (dont ils font eux-même partie ...).
La maquerelle accepte sachant qu'ils devront ensuite négocier avec la Guilde des Plaisirs en charge de cet établissement...
Après passage entre les mains expertes d'une jeune pensionnaire adepte des aiguilles à coudre qui les aide à panser leurs plaies, les porteurs peuvent se laver et se reposer.

Les armes en profitent également pour raconter une partie de leur histoire récente et la fin de leurs porteurs.
Les précédents porteurs étaient attablés dans une auberge de la campagne de Centrepôle (la région qui entoure Pôle) quand les armes ont eu la sensation de tomber dans un grand trou noir et se sont retrouvés quelques jours plus tard comme prix de kermesse. Elles soupçonnent qu'on a drogué leurs porteurs à coup d'épices mais ne savent pas pourquoi ni qui les a capturé.

Le lendemain; grimée en homme , Sonia et Rufus (lui aussi grimé en homme ... car franchement son comportement dans l'Arène laisse planer certains doutes sur sa virilité...) sortent en ville et sous le pseudonyme de Conchito et Wursto s'inscrivent à la guilde des mercenaires de Pôle afin de donner un coté officiel à leur protection.

Ils s’aperçoivent ainsi qu'ils (les évadés de l'Arène) sont activement recherchés (avec une prime ma foi conséquente, très généreuse pour de simples prisonniers évadés) mais également leurs armes (ce qui est inhabituel, normalement seules les armes plutôt serial killer font l'objet d'avis de recherche).

Suite ce dimanche
avatar
altamaros

Messages : 334
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 45
Localisation : Alfortville

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum