La Voie de Lilith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Voie de Lilith

Message par Lord Musashi le Mar 5 Sep 2017 - 12:14

Derech Lilith


Lilith est un personnage compliqué et de provenance douteuse. Même les érudits nodistes reconnaissent qu’elle pourrait avoir précédé le judaïsme, le christianisme, le Livre de Nod et Caïn. Elle renvoie à divers concepts universels, comme la femme-mère, la mère-survivante et la femme-catalyseur, aussi bien en tant que symbole de vie qu’en tant qu’incarnation du mal. Elle a aussi sans doute réellement existé, bien que sa nature et les implications de son existence soient difficiles à cerner. Si elle est (ou était) réelle, cette réalité et les nombreux visages rattachés à son nom sont impossibles à concilier en totalité. Les plus anciens et les plus dévoués fidèles de Lilith prétendent que leur lignée remonte jusqu’à elle et à ses puissants pouvoirs magiques, dérobés aux dieux pour être ramenés sur Terre. Ils nient l’influence ou l’importance de Caïn, ainsi que son statut de père universel, en s’appuyant sur des textes historiques et des sagas populaires suggérant que les vampires avaient plus d’un géniteur avant l’apparition de la religion d’Abraham. Ils évoquent aussi une sorte de mythe de Caïn dans lequel celuici est une femme, une paire de jumeaux divins, un ange, etc. Bien des adeptes de Lilith affirment que leur sang est celui des démons et qu’ils n’étaient déjà pas complètement humains avant leur Étreinte. Certains vont même jusqu’à dire qu’ils sont devenus spontanément des vampires, sans aucun sire, mais nul n’en a jamais fourni la preuve. L’histoire de Lilith (et ses recoupements avec la chronologie caïnite) présente tant de contradictions que nombre de ses disciples ont ramené ces différents récits à des concepts centraux s’appliquant à toutes les incarnations de la Sombre Mère. Ils enseignent que les enfants de Lilith sont des forces créatrices primordiales, que la création blesse et que toute douleur est une leçon qui doit être étudiée et célébrée. Ceux qui créent dans le pur abandon et honorent les actes charnels de création seront invariablement trahis par ceux qui sont trop effrayés ou incapables de créer. Ce dernier point est particulièrement important dans le culte en plein essor des Bahari (qui sont d’anciens adhérents au mythe de Caïn), car ils ressentent le besoin de relier Lilith (qui est mentionnée dans des textes nodistes apocryphes) à la voie qui porte son nom.

Surnom : Bahari (sing. : Ba’ham), Lilins, Sorcières, Ki-sikil-lil-la-ke

Éthique de la voie de Lilith :
• La création est vitale et l’acte de créer est sacré. Comme notre Mère, tu dois créer souvent, audacieusement et astucieusement.
• Séduis des anges.
• Créer est synonyme de souffrance et plus grande est la création, plus grande sera la souffrance. Cette dernière est précieuse.
• La vie t’enseigne à travers la douleur. Sois un professeur.
• La création est toujours un acte d’amour et de dévotion. Sois un amant.
• Au lieu d’apprendre, certains chercheront à te détruire et à s’approprier ce que tu as créé. Sois un tortionnaire.
• Attire les nécessiteux, ceux qui ont assez souffert pour comprendre. Accueille-les avec passion et sagesse.
• Cultive un jardin. Plante les graines et nourris-les de ton sang et de ton lait.

Initiation :
la voie de Lilith peut être suivie par le sang ou par le saignement. Selon les Bahari, certaines âmes sont marquées du sceau de « l’autre » par leur héritage démoniaque ou céleste. Ils affirment que l’aura de ces gens particuliers recèle de petits stigmates que seuls certains de leurs rituels sont capables de révéler. Les Bahari observent la vie de ces gens afin de déterminer si la souffrance qu’ils endurent est assez intense pour leur permettre d’entrevoir la vérité, ou s’ils sont de puissants créateurs dont les talents doivent être préservés pour l’éternité. Ceux dont l’âme ne porte pas de telles marques se convertissent à la foi de Lilith suite à une tragédie personnelle, après avoir connu une souffrance dévastatrice, ou parce que leur curiosité intellectuelle ne pourra être satisfaite que par les leçons qu’enseigne la douleur. Les Bahari emploient alors leurs rites pour marquer leur âme, ce qui permettra de les garder à l’oeil et de les approcher au moment opportun.

Organisation :
en règle générale, les Bahari ne créent pas d’organisations. Les entraves, comme les attaches dans les cheveux de Lilith, irritent les disciples de cette Voie et ceux-ci instaurent donc rarement la moindre forme de hiérarchie. Les cultes se forment, partagent les mythes et les leçons qu’ils ont apprises, se blessent, s’aiment puis se séparent, pour se former à nouveau ailleurs, avec d’autres Bahari. Certaines congrégations, ayant développé des principes légèrement différents, connaissent actuellement une popularité grandissante, mais ce n’est pas encore une généralité. De même, certaines confèrent des titres comme « mère », « grand-mère », « père » et ainsi de suite à ceux qui ont appris de grandes leçons (et payé un lourd tribut pour cela), mais ce n’est pas une pratique unanimement acceptée.

Rituels et observances :
les Bahari reconnaissent l’importance du temps des semences et des récoltes, et organisent leurs créations (ou destructions, quand cela est nécessaire) en fonction du calendrier. De plus, ils organisent des assemblées au cours desquelles ils font l’amour ou s’infligent des blessures de façon rituelle dans le but d’éprouver les limites de chacun. Ces actes ritualisés de sadisme ne sont qu’un pâle reflet des épreuves finales que la vie inflige aux officiants, et ne servent jamais à remplacer les leçons de l’expérience.

Aura : tailladée et sanglante.
L’aura d’un Ba’ham est semblable à celle de n’importe quel autre vampire, si ce n’est qu’elle semble percée par endroits. En se concentrant sur elle, il est possible d’y discerner des symboles qui changent constamment, sans qu’il soit possible de comprendre leur signification. De plus, l’aura semble saigner ou couler goutte à goutte, ce qui donne à ces taillades des allures de blessures. Le modificateur d’aura d’un Ba’ham s’applique aux actes de création.

Vertus : Conviction et Instinct.

HIÉRARCHIE DES PÉCHÉS DE LA VOIE DE LILITH
Niveau de péché, Repère, moral & Explication

Niveau 10 : Satisfaire immédiatement sa faim Toute privation enseigne une leçon et permet d’atteindre le contrôle de soi.
Niveau 9 : Rejoindre un système créé par ceux qui n’ont aucune sagesse Vis en dehors de leurs mensonges.
Niveau 8 : Ignorer l’un des visages de Lilith Où que tu ailles, la Sombre Mère a laissé des messages à ton attention. Lis leurs mythes et montre-leur où réside Lilith.
Niveau 7 : Rejeter ou ignorer la souffrance des autres Enseigne chaque fois que tu le peux, même quand ces leçons sont indignes de toi.
Niveau 6 : Cruauté gratuite En tant que professeur, tu dois préparer tes leçons. Les abus mesquins sont indignes de toi. La douleur que tu infliges doit être divine.
Niveau 5 : Dérober de grandes connaissances et te les attribuer Si tu ne découvres pas toi-même cette sagesse, tu n’as aucun droit sur elle et elle ne te confère aucune autorité.
Niveau 4 : Détruire un être pensant Si tu les détruis, ils n’apprendront pas et ne t’enseigneront rien.
Niveau 3 : Ne pas rechercher les enseignements de Lilith Retourne la feuille, fends le bois et trouve ses secrets où qu’ils se cachent.
Niveau 2 : Empêcher quelqu’un de recevoir une leçon de valeur Mieux vaut arracher les étoiles du firmament que priver quelqu’un de l’illumination.
Niveau 1 : Éviter la douleur Plus grande est la souffrance, plus grand est l’épanouissement.

Credos


Credo des Épines


Pour ceux qui empruntent le credo des Épines, Lilith est un fantastique concept philosophique et son dogme a un sens à un niveau purement académique. Le fait qu’elle ait pu exister importe nettement moins que la grande expérience que sa philosophie suggère. Ils prennent leur étude de la foi très au sérieux, mais l’enracinent dans le monde réel. Les épreuves émotionnelles sont certes tout à fait acceptables, mais c’est cependant l’expression pratique de la souffrance physique qui doit être étudiée et quantifiée ; elle est bien plus intéressante que les concepts subjectifs que sont le développement et le tourment. Dans la chair, dans la boue, se cache la sagesse. Elle peut être couchée sur le papier et enseignée, tout comme elle peut être tatouée sur la peau nue et délicate. L’aspect le plus étrange du credo des Épines est sans doute la relation qu’il entretient avec l’alchimie. Les recherches de ses adhérents dans ce domaine les ont en effet convaincus de rejeter l’idée que Caïn ou Lilith ont engendré seuls les vampires (et la vérité), considérant plutôt ces deux individus comme les expressions d’une force créatrice unique. À leurs yeux, les deuxième  et troisième générations font figure d’expériences complètement ratées. En conséquence, les Antédiluviens devraient être purement et simplement détruits afin d’encourager Mère/Père à recommencer depuis le début.  Ce credo est l’un des plus organisés que comptent les Bahari.  Ses adhérents se rassemblent en secret une ou deux fois par an, et leur nombre ne dépasse jamais un seuil qu’ils sont capables de gérer. Ces réunions, ou Sabbats, sont l’occasion pour eux de tester leurs limites physiques et intellectuelles en s’exposant à la souffrance, au feu et même à la lumière du soleil, afin de mettre à l’épreuve la solidité de leurs théories et la force de leur volonté.

Éthique particulière au credo des Épines :
• La sagesse seule ne suffit pas. Il faut également l’intelligence.
• La création doit suivre l’étude consciencieuse. La création brute n’est jamais aussi désirable que la beauté ou l’horreur soigneusement ciselée.
• Ne cherche pas d’élèves. Ils doivent venir à toi, anéantis et suppliants.

Vertus : Conviction et Instinct.

HIÉRARCHIE DES PÉCHÉS DU CREDO DES ÉPINES
Niveau de péché, Repère, moral & Explication
Niveau 9 : Rejoindre une communauté d’imbéciles.
Niveau 5 : Accepter un disciple (reconnu ou non) la première fois qu’il vient à toi.
Niveau 2 : Placer la connaissance d’autrui avant la tienne.

Credo des Voiles


Lilith a de nombreux visages, mais aucun n’est plus important dans ces nuits sombres que celui de la mère rebelle qui engendra les monstres. La femme qui a bouleversé la chambre à coucher de Dieu pour être son égale, celle que Caïn a trahie et dont le jardin a été détruit par la misérable progéniture du traître.  Les disciples de ce credo ont souvent reçu l’Étreinte dans la société caïnite avant de renier Caïn et tout ce qu’il représentait. Ils rejettent les lourdes influences judéo-chrétiennes du Livre de Nod et cherchent à saper lentement le système que l’on a érigé sur la base de ces mensonges. Lilith est un symbole de défiance autant que de liberté, et ceux qui suivent le credo des Voiles exigent la même chose.

Éthique particulière au credo des Voiles :
• Les enfants de Caïn seront punis pour ce qu’ils ont fait dans le Jardin.
• Ne fais preuve d’aucune pitié envers ceux qui sont trop ignorants pour connaître la véritable histoire de Caïn et de notre Sombre Mère.
• Détruis ceux qui propagent le mensonge, mais fais tout ton possible pour ne jamais être pris sur le fait. Brûle leurs livres mensongers.
• Tu dois pardonner à ceux qui ont voilé le visage des enfants assassinés de Lilith, comme elle le leur a pardonné.

Vertus : Conviction et Instinct.

HIÉRARCHIE DES PÉCHÉS DU CREDO DES VOILES
Niveau de péché, Repère, moral & Explication
Niveau 9 : Accepter et respecter une loi de Caïn ou de Dieu.
Niveau 8 : Ne pas détruire les oeuvres de menteurs nodistes.
Niveau 4 : Souffler la flamme d’une chandelle qui désire brûler plus fort.

Credo de la Création


Pour les vampires qui suivent le credo de la Création, aucune des histoires sur Lilith n’est plus intéressante ou importante que celles dans lesquelles elle vole (ou a reçu) la graine des anges, puis créé une foule de monstres et de démons dans les vastes étendues de Nod. Ils sont fascinés par les incubes et succubes, ainsi que par leur manière de se mélanger aux enfants de Seth et de Caïn. Ces Bahari recherchent les descendants de Lilith pour les étudier et déterminer ce que ces héritiers de la déesse ont d’unique. Au-delà de cela, ils cherchent à créer des monstres, comme l’a fait leur Mère avant eux. Le processus de création exprime quelque chose de véritablement personnel pour les tenants de ce credo. Ainsi, bien qu’ils fassent parfois part de leurs savoirs et partagent quelques rituels religieux, les membres du credo de la Création gardent pour eux leurs secrets de fabrication. Certains recourent à l’infernalisme pour engendrer leurs créations, d’autres croisent avec soin les plus prometteuses lignées humaines pour faire naître le rejeton divin, et d’autres encore pillent les savoirs des nécromanciens et sorcières dans l’espoir de créer leurs monstres par magie.

Éthique particulière au credo de la Création :
• Trouve et élève les plus grands des petits-enfants de Lilith.
• Apprends-leur la beauté de la souffrance qu’elle a endurée afin qu’ils puissent exister. Montre-leur.
• Fais comme elle. Il n’y a aucune différence entre l’horrible et le divin. Le pouvoir et la singularité en tant qu’expression de la force créatrice sont tout ce qui compte.
• Détruire les monstres et les démons revient à assassiner les infants et les faons, si ce n’est pire. Les infants ne grandiront que pour devenir des gens alors que les monstres peuvent devenir des dieux.

Vertus : Conviction et Instinct.

HIÉRARCHIE DES PÉCHÉS DU CREDO DE LA CRÉATION
Niveau de péché, Repère, moral & Explication
Niveau 10 : Rejeter les avances des démons qui ont des graines à la main.
Niveau 7 : Abandonner une chose, car elle est laide ou effrayante.
Niveau 5 : Ne pas s’approprier un secret de fabrication et de création détenu par des sauvages qui n’en connaissent pas le but divin.
Niveau 1 : Rejeter les avances des anges qui ont des graines en main.
avatar
Lord Musashi
Admin

Messages : 499
Date d'inscription : 28/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum